Faire un don

Michel Serres

Né à Agen le 1er septembre 1930, Michel Serres entre à l’École navale en 1949 et à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 1952. Agrégé de philosophie en 1955, il sert comme officier de marine sur divers vaisseaux de la Marine nationale entre 1956 et 1958 : escadre de l’Atlantique, réouverture du canal de Suez, Algérie, escadre de la Méditerranée. Il obtient son doctorat en 1968 puis enseigne à Clermont-Ferrand, Vincennes, Paris I et l’université de Stanford. Il est élu à l’Académie française le 29 mars 1990, au fauteuil d’Edgar Faure (18e fauteuil). Il s’est éteint le 1er juin 2019 à Vincennes.

Michel Serres, philosophe, ne ressemble à aucun de ses contemporains. Tout en renouant avec la tradition encyclopédique des Lumières, il s’est résolument projeté vers le « nouveau monde » qui prenait forme sous nos yeux. Dès les années 60, dans la série des Hermès, il entreprenait de bâtir une philosophie capable de penser l’univers de l’information et des réseaux. En 1990, dans le Contrat naturel, il annonçait la nécessité, aujourd’hui largement reconnue, d’un nouveau rapport à la nature que nous saccageons à force de la maîtriser. A partir des années 2000, il publiait plusieurs ouvrages qui annonçaient des changements décisifs dans la forme que prennent les sciences, et jusque dans la condition humaine elle-même. Pour lui, le philosophe explore tous les savoirs, part à la découverte de toutes les sciences, de toutes les littératures et de toutes les musiques, il arpente le monde, en mer, en montagne, sur les terres et sur les fleuves.

Avide de rencontrer les autres, épris des hommes et des êtres, explorateur des cultures et des religions, Michel Serres a fait rentrer le monde dans la philosophie.

Et de cela il a fait œuvre, nous laissant plus de 80 livres publiés, ainsi que des archives inédites considérables.

Dans sa singularité, ce « philosophe randonneur » a sans doute été plus écouté dans le monde que dans son propre pays. En témoignent aujourd’hui la multiplication des ouvrages, des colloques et des études qui lui sont consacrés ailleurs qu’en France.

Peu avant son décès, il a souhaité que se crée à Paris une fondation qui ait vocation, disait-il, à « prendre la relève », c’est-à-dire à la fois à faire connaître son œuvre et à poursuivre le travail sur les territoires qu’il avait défrichés : en philosophe cohérent, il disait alors de sa philosophie qu’elle était inachevée, comme un horizon grand ouvert.

Biographie

Michel Serres est né le 1er septembre 1930 à Agen (Lot-et-Garonne, France).

Parcours académique :

  • École Navale en 1949.
  • École Normale Supérieure de la rue d’Ulm à PARIS en 1952.
  • Licencié de Mathématiques en 1950.
  • Licencié de Lettres en 1952.
  • Licencié de Philosophie en 1953.
  • Reçu au CAPES de Philosophie en 1955. Rang : 1er
  • Reçu à l’Agrégation de Philosophie en 1955. Rang : 2e
  • Agrégé répétiteur à l’École Normale en 1956.
  • Officier de marine sur divers vaisseaux de la Marine nationale : 1956-1958. Escadre de l’Atlantique, Réouverture du Canal de Suez, Algérie, Escadre de la Méditerranée.
  • Assistant puis Chargé d’Enseignement à la Faculté de Clermont-Ferrand, 1958-1968.
  • Docteur ès Lettres en 1968.
  • Professeur à l’Université de Paris-I Sorbonne dans la chaire d’Histoire des Sciences, de 1969 à 1996.
  • Examinateur au concours d’entrée à l’École normale supérieure (Sciences, 1958-1963 ; Lettres, 1964-1969).
  • Visiting Professor dans diverses Universités depuis 1970 (Johns Hopkins University à Baltimore, Sao Paulo, Montréal, Irvine, University of New-York at Buffalo, titulaire de la chaire Jones à l’University of New-York, Stanford University, Professeur depuis 1984).
  • Conférences dans le monde entier (États-Unis, Canada, Mexique, Brésil, Uruguay, Paraguay, Costa Rica, Italie, Belgique, Suisse, Espagne, Roumanie, Grèce, Allemagne, Suède, Finlande, Angleterre, Danemark, Maroc, Mali, Afrique du Sud, Ile Maurice, La Réunion, Liban, Israël, Corée, Chine, Japon, Inde, Australie…)

 

Hommages :

  • Grand officier de la Légion d’Honneur, Grand croix de l’ordre du Mérite, Commandeur des Arts et Lettres.
  • Académie Française, 1990.
  • Docteur Honoris Causa de l’Université de Louvain, 1991 ; École HEC, Paris ; École polytechnique de Lausanne, 2001 ; Memorial University, Newfoundland, Canada, 2001 ; Université d’Urbino, Italie, 2001.
  • Prix « Roland de Jouvenel » en 1976.
  • Prix « Médicis essai » en 1985.
  • Prix « Broquette-Gonin » en 1986.
  • Prix « Maître Eckhart » en 2012.
  • Prix Dan David en 2013.
  • Prix « Maître de notre temps » Nonino en 2014.

Vie privée :

  • Marié en 1952 avec Suzanne Maille.
  • Père de 4 enfants (Hélène, Pascal, Jean-François, Jacques)

Bibliographie

Vidéos

Nous tenons à remercier Olivier Joachim qui a dressé la liste des vidéos à consulter sur le net.

Retour haut de page